imprimer

Dépanneur-remorqueur


Comme son nom l’indique, il dépanne, diagnostique et parfois répare sur place des véhicules lourds (tracteurs routiers, remorques, porteurs, véhicules utilitaires ou de transport de passagers : bus et cars).


Son travail consiste à :
  • répondre aux demandes des individus en panne ou accidentés
  • identifier le véhicule et le problème rencontré
  • s’assurer de la sécurité de l’intervention et remorquer le véhicule

Le métier

Nature du travail

Imaginez un car en panne, en pleine nuit, avec 80 personnes à son bord… Voilà le genre de situation à laquelle est confronté le dépanneur-remorqueur en véhicules industriels. Il questionne d’abord le conducteur sur le type de véhicule qu’il pilote et sur le problème rencontré afin d’établir un pré-diagnostic sur l'origine de la panne. Ce travail requiert un esprit de recherche et d'analyse, de bonnes capacités à résoudre toutes sortes de problèmes. Les techniques de réparation se basent sur des technologies très diversifiées (passant par l'électronique, l'électricité, l'informatique embarquée, le pneumatique, et l'hydraulique), les opérations de réparation ou de maintenance doivent donc normalement s'effectuer dans des ateliers spécifiques. Cependant, le dépanneur-remorqueur peut intervenir directement sur place lorsqu'il s'agit d'une panne simple qui ne nécessite pas de déplacer le véhicule.

en savoir plus

Le dépanneur-remorqueur doit aussi se montrer rigoureux et suivre à la lettre les procédures établies, même quand les conditions de dépannage sont complexes. Il doit aussi prendre en compte le temps d'immobilisation du véhicule. Car pour une entreprise, le véhicule est un outil de travail et un véhicule immobilisé représente une perte financière.

Conditions de travail

Le plus souvent, le dépanneur-remorqueur est salarié d’une entreprise spécialisée en dépannage. Il peut intervenir à tout moment et par tous les temps. Durant ces interventions, il travaille seul mais est en contact téléphonique avec l’entreprise. Le métier comporte des contraintes importantes puisqu’un dépanneur travaille parfois le week-end et les jours fériés et doit assurer des astreintes de nuit.

Qualités requises

  • expérience (seul un mécanicien diplômé en réparation de véhicules industriels peut accéder à un poste de dépanneur)
  • capacité à travailler en horaires décalés
  • capacité d'adaptation aux nouveaux matériels et aux nouvelles technologies
  • disponibilité pendant les astreintes
  • autonomie et sens de l’organisation
  • calme, maîtrise de soi et diplomatie

Salaire

En début de carrière, le dépanneur-remorqueur peut commencer avec un salaire de 1 401 € bruts/mois.

Parcours Carrière

Avec de l’expérience et un surcroît de formation, le dépanneur-remorqueur peut acquérir des responsabilités ou monter son propre garage.

Métiers proches ou associés

Dépanneur-remorqueur véhicules légers, mécanicien de maintenance, technicien de maintenance.

Exemples de parcours

Accéder à ce métier

  • CAP Maintenance des véhicules automobiles, option véhicules industriels
  • Bac professionnel Maintenance des véhicules automobiles, option véhicules industriels


Dépanneur-remorqueur VI

Directeur concession VI

Pas d'actualité en cours.

Consulter les archives des :